Le rappeur Coolio est décédé d’une surdose de fentanyl, selon son manager

LOS ANGELES, 6 avril (Reuters) – Le rappeur Coolio, 59 ans, lauréat d’un Grammy Award, est décédé d’une overdose de fentanyl six mois après que le musicien a été retrouvé mort chez un ami à Los Angeles, a annoncé jeudi son manager.

Né Ortiz Leon Ivy Jr., Coolio est devenu célèbre grâce à son album du même nom de 1995, « Gangsta’s Paradise ».

La chanson, présentée dans le film « Dangerous Minds », a été un énorme succès et a remporté le Grammy Award de la meilleure performance rap solo l’année suivante.

Le manager de Coolio, Jarez Posey, a déclaré jeudi à la famille du rappeur par l’intermédiaire du bureau du coroner du comté de Los Angeles que le chanteur était décédé d’une overdose de fentanyl.

Le bureau du coroner n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de Reuters.

Posey a déclaré que les enfants du rappeur prévoyaient d’honorer leur père dans de futurs projets de documentaires et de films.

Né en Pennsylvanie en 1963, Coolio a commencé à se produire dans le cadre de la scène hip-hop de la côte ouest après avoir déménagé à Compton, en Californie.

Il a sorti son premier album « It Takes a Thief » en 1994, marquant un top dix avec le single « Lakeside ».

Rapporté par Lisa Rich; Montage par Sandra Maler

READ  LeBron James des Lakers a été le premier à atteindre 40 000 points en carrière

Nos normes : Principes de confiance de Thomson Reuters.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *